Le Comité Richelieu est l’association française des Entreprises d’Innovation et de Croissance (EIC). Il agit pour la promotion d’un écosystème favorable aux TPE, PME et ETI innovantes. Depuis sa création, le Comité Richelieu a maintenu un discours clair, responsable et constructif au service des EIC. Pragmatique et fidèle à ses valeurs, le Comité Richelieu a toujours placé l’innovation, la croissance et l’entrepreneur au cœur de son discours et de son action.

Couverture

Consultez notre plaquette en flipbook

Notre message                                             

Faire des entreprises innovantes des champions nationaux et internationaux au cœur de la stratégie économique.

Assurer un financement efficace et sélectif des entreprises innovantes qui réussissent et qui vont réussir.

Travailler et avancer ensemble au sein de l’écosystème.

Notre action                                      

Présence et influence dans l’ensemble de l’écosystème des entreprises d’innovation et de croissance : notamment auprès des pouvoirs publics et des grands comptes privés et publics, ainsi que dans le secteur de la défense.

Mise en place du Pacte Innovation pour améliorer les relations entre l’ensemble des acteurs de l’innovation :

  • Forum PME & Innovation en collaboration avec les acteurs de l’écosystème de l’innovation : laboratoires publics, universités, grands-comptes publics et privés;
  • Formation des acteurs de l’écosystème de l’innovation (interventions et mise en place d’une formation spécifique en collaboration avec Sciences Po. Paris);
  • Observatoire des engagements et des actions du Gouvernement au service de l’innovation et de la croissance; remise d’un rapport annuel en collaboration avec Global Approach Consulting et en partenriat avec Les Echos.

Implication au sein de Pacte PME, au service de l’amélioration des relations entre les PME et les grands-comptes (politique d’achat responsable, bonnes pratiques, …)

Réflexion sur les sujets qui concernent très directement les entreprises innovantes : financement, fiscalité, export, recherche, formation, ressources humaines.

Notre histoire 

Le Comité Richelieu a été créé en 1989 à l’initiative de cinq PME de haute technologie dans le secteur de la défense. Par la suite, en 1994, le Comité Richelieu a décidé d’élargir le périmètre de ses actions à des domaines technologiques connexes comme l’espace, l’aéronautique et les TIC notamment.

En 2005, le Comité Richelieu signait un partenariat stratégique avec OSEO pour mettre en œuvre le Pacte PME, programme basé sur l’expérience des relations entre PME et grands comptes. Ce programme était  développé par le Comité Richelieu et ouvert à toutes les PME françaises. En 2010, Pacte PME est devenu une association indépendante au sein de laquelle le Comité Richelieu est particulièrement impliqué.

Depuis, et fort de la création du Pacte PME et d’une relation privilégiée avec les pouvoirs publics – ministères en charge de la Défense, de l’Industrie, des PME ou encore de la Recherche –, le Comité Richelieu continue de mener des actions et de porter des messages en faveur de l’innovation et de la croissance.

Ainsi, dans le cadre de la campagne présidentielle de 2012, le Comité Richelieu avait pris ses responsabilités dans le débat public avec la publication d’un Livre blanc qui présentait dix propositions. Elles s’articulaient autour de la restructuration du système d’innovation français à travers la notion d’EIC, le renforcement du financement des entreprises innovantes, l’amélioration de l’accès à la commande publique et privée pour les EIC.

Impliqué au sein des assises de l’entrepreneuriat ou encore de la recherche et fort de son expérience et de son expertise dans le domaine de l’innovation, depuis 2013, le Comité Richelieu met progressivement en œuvre et promeut le développement d’un « Pacte innovation » en collaboration avec les acteurs de l’écosystème de l’innovation (organismes de financement, laboratoires de recherche publics, universités, grands comptes, etc). Il s’agit de fixer un cadre favorable et pérenne de l’innovation, faciliter et promouvoir la diffusion des innovations et accélérer leur adoption par les acteurs économiques, ou encore, contribuer à résoudre les problématiques spécifiques du financement de l’innovation.