Publié le - Comité Richelieu, écosysteme.

Lundi 15 décembre, Christophe de Maistre était l’invité d’une réunion plénière organisée par le Comité Richelieu. Il intervenait pour la première fois en public en tant que président de Pacte PME. Cette manifestation était accueillie dans les locaux de BNP Paribas avec qui le Comité Richelieu entretient un partenariat.

Christophe de Maistre a très clairement et très franchement fait part de son point de vue concernant le rôle de Pacte PME et la relation entre les PME et les grands comptes.

Faisant référence à l’entreprise dont il est le PDG (Siemens France), il a tenu à préciser que le terme français de « sous-traitant » n’existait pas en Allemagne où l’on parle de « cotraitant ». Terme qui obtient clairement sa préférence.

Après avoir dit son soutien à une forme de patriotisme économique, à travers le chasser en meute, Christophe de Maistre a souligné l’importance, selon lui, de modifier les pratiques en incitant plutôt qu’en légiférant encore davantage.

Enfin et après avoir échangé avec l’auditoire composé d’entrepreneurs innovants, il a évoqué la possibilité de créer un indicateur permettant d’apprécier l’accompagnement des PME par les grands groupes à l’étranger.

En conclusion, Christophe de Maistre a fixé un objectif clair pour Pacte PME : y faire adhérer les grands comptes industriels de manière prioritaire.

Les commentaires sont fermés.