Publié le - Business, Comité Richelieu, écosysteme, Evénement, Partenaire.

Le mardi 12 mars 2019 – date anniversaire des 30 ans du web inventé par un chercheur du CERN Tim Berners Lee –, le Comité Richelieu en partenariat avec Pink Innov’, recevait Catherine Bréchignac, ambassadrice déléguée à la science, la technologie et l’innovation et secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences.

Une cinquantaine de dirigeants de PME innovantes et d’acteurs de l’écosystème de l’innovation ont pu échanger avec elle sur les grands enjeux de la science au cœur d’une société marquée par des attentes fortes et exigeantes mais également rythmée par un mouvement de transformation permanent et une profusion d’informations.

De manière très ouverte et dans une interaction permanente avec l’auditoire, Catherine Bréchignac a fait part de sa vision – la science doit être libre car elle va au-delà de l’imagination mais elle exige aussi une éthique. Elle a dit son inquiétude – à l’image du principe de précaution, la multiplication des règles notamment européennes bride la liberté scientifique et incite aux départs de scientifiques hors d’Europe. Enfin, Catherine Bréchignac a évoqué la problématique des temps décalés entre le politique, l’économie et la science – c’est un fait qui doit être justement appréhendé s’il ne peut être remis en cause.

En conclusion, Jean-Pierre Gérault, président du Comité Richelieu a souligné le souhait de Catherine Bréchignac de voir plus de synergies, de « couplage » entre grands entreprises, la Recherche et les PME pour mener des projets innovants ensemble. Concernant le principe de précaution, les problèmes de désinformation ou les ruptures liées à la génétique et au Big Data, Jean-Pierre Gerault a invité la communauté scientifique, comme ce fût le cas jusqu’au XIXe siècle, à peser davantage dans les débats, en interpellant les hommes politiques sur les grands problèmes sociétaux, pour une meilleure gouvernance face à la complexité croissante du monde.

Les commentaires sont fermés.