• Remise d’un nouveau prix d’art contemporain


    COMMUNIQUE DE PRESSE

     

    Le 27 juin 2019, a été décerné, à Paris, un nouveau prix d’art contemporain dans le cadre du programme Pact(e), dispositif de résidences d’artistes en entreprises développé par le Carreau du Temple.

    Convaincu des similitudes qui existent entre les artistes et les entrepreneurs innovants – prise de risque, remise en cause des cadres et modèles établis, création, transformation – le Comité Richelieu, par ailleurs partenaire du Carreau du Temple et le cabinet d’avocats Frieh Associés ont décidé de doter et de décerner ce nouveau prix d’un montant de 5000 euros au plasticien Julien Monnerie. Pour le président du Comité, Jean-Pierre Gérault, « la complicité et la confiance entre ces mondes qui se rencontrent est une formidable clef de succès, une leçon sur l’ouverture, la liberté et le ‘gagnant-gagnant’ ». Pour Fayrouze Masmi-Dazi, Avocat associée du cabinet Frieh, « ce prix vient récompenser l’excellence du savoir-faire, la richesse d’une collaboration innovante et l’émergence d’une création originale ».

    Julien Monnerie qui présentait ses œuvres à l’occasion de la biennale Pact(e) du 27 au 30 juin 2019, a réalisé sa résidence autour des savoir-faire en métallerie des entreprises Tartaix et TPU Industrie. En immersion pendant plusieurs semaines dans les ateliers, l’artiste a travaillé avec les salariés à la conception et à l’usinage de plusieurs pièces en métal afin de réaliser une série de sculptures. Né en 1987 à Paris, Julien Monnerie est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts.

    Dans le cadre du vernissage de la Biennale,

    qui a présenté  un ensemble d’œuvres issues de ces résidences d’artistes,

    le prix a été décerné à Julien Monnerie

    – Tartaix Métaux (Paris) et TPU Industrie (Chelles) –

    Résidence d’un an

    ASPIC 2, 2018

    Laiton et étain, 8,7 x 28 x 28cm

     

    La présentation a été suivie d’un cocktail, d’un concert et de performances artistiques.

    Contact Presse : Sophie de Guillebon – Tél : 01 83 62 85 01 / mail : contact@comite-richelieu.org

     


    20190628_CP_Biennale Pacte final (02/07/2019)
  • Présentation du guide sur la preuve de concept – 6 juin 2019


    Communiqué de presse

    Guide sur la preuve de concept :

    un outil au service de la confiance dans l’innovation

     

    C’est à l’occasion de la matinale « Preuve de concept : le défi gagnant-gagnant » organisée le 06 juin 2019 par le Comité Richelieu au Liberté Living Lab, que Jean-Pierre GERAULT, président du Comité Richelieu et Pierre PELOUZET, médiateur des entreprises, présentent le guide intitulé :

    De l’idée à l’industrialisation : réussissez votre preuve de concept
    – 30 questions à se poser pour innover ensemble –

    Fruit de la réflexion commune d’un grand nombre d’acteurs économiques, ce guide élaboré par le Comité Richelieu et le Médiateur des entreprises a pour objectif de soutenir l’innovation en renforçant le dialogue et la compréhension entre l’entreprise innovante et son client. La confiance est en effet le critère essentiel pour mener à bien une preuve de concept (POC, Proof Of Concept) et ainsi passer d’une idée de produit innovant à son industrialisation. Pour atteindre cet objectif, ce guide décrypte les étapes clés de ce processus complexe et isole 30 questions clés que les partenaires doivent se poser pour avancer ensemble sur un projet.

    Ce guide est le résultat d’un travail collaboratif autour du partage d’expériences vécues. Il a pour objectif de permettre aux partenaires d’un POC d’améliorer leurs pratiques. Dans cet esprit collaboratif, les acteurs ayant participé à la rédaction de ce document s’engagent à le promouvoir dans leurs réseaux respectifs. Ils s’engagent également à réaliser un retour d’expérience en juin 2020.

    Jean-Pierre GERAULT : Ce guide autour de la « preuve de concept » a pour objectif de soutenir l’innovation tout en suscitant la confiance. Il est donc essentiel. Il adresse l’ensemble des étapes et les questions associées, depuis la prise de contact jusqu’aux suites à donner à la ‘preuve de concept’. Il se veut aussi exhaustif. Ce guide envisage l’accompagnement à l’industrialisation que souhaitent atteindre les start-up, PME et ETI. Il est au donc cœur des priorités des entreprises innovantes. Enfin, ce guide a été élaboré par le Comité Richelieu en travaillant de concert avec des PME, des grands-acheteurs publics et privés, des incubateurs, des experts juridiques, du financement et en lien très étroit avec la Médiation des entreprises. Ce guide est donc tout aussi utile que légitime. Nous devons à présent tous en être des promoteurs actifs !

    Pierre PELOUZET : Le dynamisme de l’économie française passe par une stratégie collective ambitieuse en matière de recherche & développement et d’innovation. La France dispose d’atouts importants dans le domaine de la recherche ce qui la place au tout premier plan des grandes puissances économiques. Pour aller encore plus loin en matière d’innovation, la France doit se donner les moyens de convertir plus encore ses compétences de R&D en produits ou services commercialisables. En 30 questions autour de la « preuve de concept », ce guide participe à atteindre cet objectif de consolider et renforcer les coopérations au sein du tissu économique, de créer et d’animer des écosystèmes innovants. Car c’est par le dialogue et le rapprochement de tous les acteurs économiques que nous passons d’une culture de l’achat à une culture de la collaboration favorisant l’innovation et la croissance.

     

    Nos partenaires :

     


    20190531_CP_guide POC (06/06/2019)
  • Le Comité Richelieu se félicite de la parution du décret favorisant l’achat public innovant


    Le décret portant diverses mesures relatives aux contrats de la commande publique est paru au Journal Officiel le 26 décembre 2018. Il exprime une volonté forte du Gouvernement en faveur de l’achat public innovant. Ce texte avait été soumis à consultation à la fin de l’été et le Comité Richelieu l’avait soutenu et déclaré (cf. communiqué de presse du 5 septembre dernier) qu’il constituait une évolution intéressante et non négligeable. Ce décret permet en effet de lever des freins à l’acquisition de produits et solutions innovantes par les services d’achats de l’Etat, les collectivités, les EPIC ou encore les entreprises soumises aux règles de la commande publique.

    Promoteur d’une dynamisation des achats publics innovants depuis plusieurs années (cf. livres blancs 2012 et 2017), le Comité Richelieu se réjouit donc de cette évolution.

    Le décret prévoit, à titre expérimental, pour une période de trois années à compter de la publication du décret, que les acheteurs soumis à l’ordonnance du 23 juillet 2015 peuvent conclure un marché public négocié sans publicité ni mise en concurrence préalables portant sur des travaux, y compris un marché public de défense ou de sécurité, fournitures ou services innovants dont la valeur est inférieure à 100 000 euros hors taxe. Le seuil passe donc de 25 000 à 100 000 euros, conformément à notre demande.

    A l’instar des évolutions récentes favorisant l’achat public innovant, des impulsions politiques fixant des objectifs d’achats innovants ou encore des actions de formation des acheteurs publics, ce décret concourt utilement à relever le grand défi de l’acculturation des acheteurs publics au bénéfice que représentent les achats innovants pour les administrés, les usagers, les clients ou encore l’efficacité des services.

    Soutien franc et reconnaissant de ce décret, le Comité Richelieu souhaite qu’il bénéficie avant tout et dans les faits aux start-up, PME et ETI qui constituent la première dynamique d’innovation des territoires partout en France.


    CP - décret API - 2019.01.16 (17/01/2019)
  • Le Comité Richelieu signe un partenariat avec IMT Lille Douai


    Paris, Douai, le 23 octobre 2018 – IMT Lille Douai et le Comité Richelieu, réseau national des entreprises innovantes, signent un accord de partenariat au service de l’innovation et de l’entrepreneuriat.

    IMT Lille Douai et le Comité Richelieu ont identifié des synergies dans leurs domaines d’activité et leurs territoires qui seraient profitables à leurs écosystèmes respectifs et ont ainsi décidé d’allier leurs efforts en vue de promouvoir leurs atouts et leurs légitimités, en s’appuyant réciproquement sur les outils dont ils disposent.

    Ce partenariat, a été signé le 23 octobre 2018 à Douai en présence d’Alain Schmitt, Directeur d’IMT Lille Douai, et de Thierry Gaiffe, président d’honneur du Comité Richelieu. Une première action est la mise en place de mentoring à destination d’entrepreneurs, accompagnés par l’incubateur APUI d’IMT Lille Douai ; la relation des deux structures, basée sur des échanges réguliers, garantira un enrichissement réciproque. Elément central pour le Comité Richelieu, sujet devenu majeur pour IMT Lille Douai, l’entrepreneuriat est donc, avec l’innovation, au cœur de ce nouveau partenariat.

    Le Comité Richelieu comme IMT Lille Douai souhaitent inscrire leurs actions dans le temps, qu’il s’agisse de la formation, de la diffusion de la culture d’innovation, ou encore du partenariat qui s’établit aujourd’hui entre eux.

    Verbatim :

    « Le Comité Richelieu ne cesse de se déployer sur l’ensemble du territoire national et souhaite favoriser des relations étroites fortes entre les grands groupes, le monde de la formation et de la recherche, les start-up, PME et ETI innovantes. Il convient d’élargir le cadre des opportunités de collaborations et d’échanges. Ce partenariat avec IMT Lille Douai va nous permettre d’avancer dans cette voie en renforçant nos liens au quotidien avec l’écosystème d’innovation des Hauts-de-France et tout particulièrement ses ingénieurs et entrepreneurs. » Jean-Pierre Gérault, président du Comité Richelieu.

    « L’entrepreneuriat est plus que jamais au cœur de notre école avec un nouveau cursus intégrant dès les premières années des ateliers de sensibilisation, un parcours permettant aux étudiants-entrepreneurs d’intégrer leur projet entrepreneurial aux projets pédagogiques et en dernière année une filière dédiée à l’entrepreneuriat.  IMT Lille Douai, par ce partenariat souhaite permettre aux entreprises issues de son incubateur une diffusion de leurs innovations auprès des acheteurs»  Alain Schmitt, Directeur d’ IMT Lille Douai

     À propos d’IMT Lille Douai et de son incubateur APUI – @IMTLilleDouai

    IMT Lille Douai, née de la fusion de Mines Douai et Telecom Lille en 2017, est une grande école d’ingénieur au cœur des transitions énergétique, écologique, industrielle et numérique. École intégrée à l’IMT (Institut Mines-Télécom) en partenariat avec l’Université de Lille, elle développe une formation et une recherche d’excellence en sciences et technologies pour les domaines : numérique, processus pour l’industrie et les services, énergie et environnement, matériaux et structures. Avec 1900 étudiants (dont 450 apprentis), plus de 500 diplômés par an, un réseau de 13 000 alumni, elle est la plus grande école d’ingénieurs au Nord de Paris. L’incubateur APUI intégré à IMT Lille Douai, accueille des porteurs de projets innovants technologiquement ayant un lien avec ses laboratoires de recherche et ses élèves et alumni. Ce sont plus de 110 projets accompagnés et 65 sociétés issues de l’incubateur APUI qui ont été créées.

    Contacts Presse

    Fatima Semmoudi (Directrice communication – IMT Lille Douai) Tél. 03 20 33 55 79 – fatima.semmoudi@imt-lille-douai.fr et Laurence Le Masle (Green Lemon Communication)

    À propos du Comité Richelieu

    Le Comité Richelieu est l’association française des Entreprises d’Innovation et de Croissance. Il agit pour la promotion d’un écosystème favorable aux start-ups, PME et ETI innovantes. Depuis sa création, le Comité Richelieu a maintenu un discours clair, responsable et constructif. Il rassemble 300 adhérents et un réseau de plus de 4000 entreprises innovantes. Le Comité Richelieu est un interlocuteur pour les décideurs publics, il est un acteur pro-business pour les entreprises innovantes.

    Contacts Presse :

    Sophie de Guillebon : 01 83 62 85 01 – deguillebon@comite-richelieu.org


    CP - Partenariat Comité Richelieu IMT Lille Douai def (25/10/2018)
  • Le Comité Richelieu souhaite vivement que se concrétise le projet de décret favorisant l’achat public innovant auprès des PME


    Le Comité Richelieu souhaite vivement que se concrétise le projet de décret favorisant l’achat public innovant auprès des PME

    Le projet de décret portant diverses mesures relatives aux contrats de la commande publique exprime une volonté forte du Gouvernement en faveur de l’achat public innovant auprès des PME. Il est soumis à consultation jusqu’au 10 septembre et constitue une évolution non négligeable. Il permet de lever des freins à l’acquisition de produits et solutions innovantes provenant de PME par les services d’achats de l’Etat, les collectivités, les EPIC ou encore les entreprises soumises aux règles de la commande publique.

    Promoteur d’une dynamisation des achats publics innovants depuis plusieurs années (cf. livres blancs 2012 et 2017), le Comité Richelieu se réjouit de l’évolution annoncée.

    Conformément à une demande que nous avions formulée, le projet de décret prévoit à titre expérimental, pour une période de trois années à compter de la publication du décret, que les acheteurs soumis à l’ordonnance du 23 juillet 2015 peuvent conclure avec des PME un marché public négocié sans publicité ni mise en concurrence préalables portant sur des travaux, fournitures ou services innovants dont la valeur est inférieure à 100 000 euros hors taxe. Le seuil passerait donc de 25 000 à 100 000 euros.

    A l’instar des évolutions récentes favorisant l’achat public innovant, des impulsions politiques fixant des objectifs d’achats innovants ou encore des actions de formations des acheteurs publics, ce décret concourt utilement à relever le grand défi d’acculturation des acheteurs publics aux bénéfices que représentent les achats innovants pour les administrés, les usagers, les clients ou encore l’efficacité des services.

    Soutien franc et reconnaissant de ce projet de décret, le Comité Richelieu souhaite qu’il soit logiquement étendu aux entreprises de tailles intermédiaires (ETI) qui sont souvent présentées comme importantes pour le développement économique du pays mais qui sont aussi souvent mises à l’écart des dispositifs en faveur de l’innovation, à l’image du crédit d’impôt innovation.


    CP - décret API - 2018.09.05 (06/09/2018)
  • Loi PACTE : Le Comité Richelieu salue la démarche et appelle à plus d’audace en faveur de l’innovation


    Communiqué de presse

    Loi PACTE : Le Comité Richelieu salue la démarche et appelle à plus d’audace en faveur de l’innovation

     

    Le projet de loi PACTE présenté lors du Conseil des ministres qui s’est tenu le 18 juin exprime la volonté du Gouvernement en faveur du développement des PME. Il constitue un point de départ intéressant et le Comité Richelieu sera attentif au travail législatif des semaines et mois à venir sur ce projet.

    Le Gouvernement aborde des sujets importants qui ont fait l’objet de propositions de la part du Comité Richelieu dans son livre blanc de 2017 : la problématique des seuils, le défi du développement à l’international, la relation entre la recherche publique et les PME ou encore le financement de l’innovation.

    Le Comité Richelieu salue l’évolution concernant les seuils comme une première étape, qu’il s’agisse de la suppression de seuils, de l’harmonisation des modes de calcul ou bien encore du délai porté à 5 ans pour répondre aux obligations correspondant au passage d’un seuil. Ensuite, profondément attaché à la relation entre la recherche publique et les PME au service de l’innovation, le Comité Richelieu soutient la mesure qui vise à pouvoir, pour un chercheur, consacrer 50% de son temps à une entreprise, contre 20% aujourd’hui. Par ailleurs, améliorer la lisibilité de l’accompagnement du développement à l’international est louable et devra se traduire par des mesures très pratiques. Envisager d’exonérer de fiscalisation une part du chiffre d’affaire réalisé par les PME à l’international serait plus ambitieux. Enfin, nous saluons la création d’un fonds pour l’innovation et l’industrie en émettant fermement le souhait que tout projet financé par ce fonds implique de manière substantielle des start-up, PME et ETI innovantes.

    En conclusion, si le Comité Richelieu salue et mesure les avancées que permettrait d’obtenir le projet de loi PACTE, il considère qu’il pourrait être plus ambitieux en abordant plus frontalement la problématique de l’innovation et en particulier celui des achats publics innovants auprès de PME et ETI. Les acheteurs publics pourraient se voir fixer des objectifs et les grands groupes pourraient être davantage incités à agir dans ce domaine.

    En tout état de cause, il conviendra dans la prochaine loi de finances d’apporter un appui tout particulier aux jeunes entreprises innovantes et à la fiscalité propre à l’innovation dans les PME et les ETI.


    CP - loi PACTE - 2018.06.19 def (21/06/2018)
  • EDF et le Comité Richelieu organisent le quatrième forum PME et Innovation


    EDF et le Comité Richelieu organisent, le 7 décembre, la quatrième édition du forum PME et Innovation. Cette année, près de 100 PME et ETI innovantes françaises seront réunies à Paris, venues de toutes les régions de France. L’occasion pour EDF de renforcer les collaborations entre ses métiers et les PME et entreprises de tailles intermédiaires (ETI) du territoire, qui représentent près de 70 % de ses fournisseurs et prestataires pour ses seuls achats directs.

    Cette initiative est aujourd’hui d’autant plus d’actualité que le Gouvernement a présenté, en novembre, une « ambition pour l’industrie » et a lancé, en octobre, des consultations relatives au « plan d’action pour les entreprises ». Point commun de ces dynamiques, les relations inter-entreprises et l’innovation.

    L’objectif du forum est de faire émerger des innovations pour accompagner les filières d’excellence sur des enjeux clés de la transition énergétique : développement d’un mix énergétique bas carbone, nouvelles solutions de stockage, mobilité électrique, infrastructures numériques… Il s’agit aussi d’enrichir les solutions énergétiques d’EDF pour ses clients.

    Des interlocuteurs des métiers et des filiales du Groupe échangeront, tout l’après-midi, avec les dirigeants des PME. Des dispositifs d’appui, de co-création ou de partenariats entre PME et EDF seront présentés.

    Les partenariats initiés à la suite des précédents forums ont été conclus de façon réactive, grâce à un dispositif de contractualisation simplifié,  adapté aux contraintes et aux enjeux des PME. Le forum renforce ainsi la relation durable entre le groupe EDF, labellisé « Relations Fournisseur Responsables » depuis 2015, et les PME et ETI françaises.

    Jean-Bernard Lévy – Président Directeur Général du Groupe EDF :

    « EDF place l’innovation au cœur de sa stratégie afin d’accompagner au mieux ses clients et les territoires dans leur transition énergétique. Cette quatrième édition du forum PME et Innovation est ainsi une opportunité pour le Groupe de renforcer ses relations avec les PME afin de bénéficier de leur dynamisme et de leur créativité. Pour ces entreprises, c’est aussi l’occasion de se développer et de participer à l’émergence d’un tissu industriel innovant et engagé dans la transition énergétique. »

    Jean-Pierre Gérault – Président du Comité Richelieu :

    « Cet événement est aujourd’hui salué et attendu par les PME et ETI innovantes françaises, qui y voient une occasion unique de rencontrer des interlocuteurs pertinents au sein du groupe EDF. Ça n’est pas anodin de contribuer ainsi à l’acculturation d’un écosystème industriel à l’innovation et au caractère gagnant-gagnant de la relation inter-entreprises. »


    CP_EDF et le comité Richelieu organisent le quatrième forum PME Innovat... (06/12/2017)
  • Une volonté forte de créer des opportunités d’affaires entre PME/ETI innovantes et le groupe EDF


    Le Comité Richelieu et le groupe EDF affichent une volonté forte de créer des opportunités d’affaires autour des sujets d’innovation avec les PME/ETI. Cette volonté se traduit en acte avec la tenue annuelle, depuis 2013, d’un Forum PME et Innovation qui, cette année, se tiendra à Paris le 7 décembre. Il s’agira, de façon très concrète, de mettre en relation une centaine de dirigeants de PME/ETI avec des représentants des différents métiers du groupe EDF autour de solutions innovantes.

    Le Comité Richelieu mobilise un réseau de plus de 4000 entreprises innovantes qui, dans les domaines de la transition digitale, des énergies renouvelables, du nucléaire ou du stockage de l’électricité, ont des propositions à faire et des solutions à apporter au groupe EDF.  

    Ce Forum est donc un lieu et un temps d’écoute et d’échanges qui vise à faciliter les relations et la compréhension entre les PME/ETI et le groupe EDF. Il a également pour but de faciliter les opportunités de collaboration entre écosystèmes innovants, contribuant à la productivité, à la compétitivité et au développement des territoires.

    Pour plus d’informations : http://forumpmeinnovation.comite-richelieu.org/


    CP Forum PME Innovation EDF (21/09/2017)
  • Le Comité Richelieu active le statut de membre associé


    Bienvenue ! Le Comité Richelieu joue la carte de l’écosystème et active le statut de membre associé.

    Dynamiser l’écosystème de l’innovation au service du développement des entreprises innovantes est la raison d’être du Comité Richelieu à la croisée de ses membres (les entreprises innovantes), des grands groupes volontaires sur ces sujets, de la recherche publique, ainsi que de tous les acteurs intéressés par l’innovation (avocats, financeurs, conseils, etc…).

    Après avoir créé Pacte PME en 2005, lancé un observatoire des politiques du gouvernement au service de l’innovation en 2013, réalisé deux livres blancs en 2012 et 2017 avec des propositions fortes sur l’achat innovant, le financement et la fiscalité de l’innovation. Après avoir obtenu des avancées importantes concernant le statut de JEI, la création de la médiation de l’innovation ou la mise en place du Crédit d’Impôt innovation. Après avoir lancé les « rencontres business nouveaux marchés » qui ont rassemblé plusieurs centaines de PME et une vingtaine de grands groupes et établi des partenariats dynamiques avec des grandes entreprises comme EDF, Huawei, BNP Paribas ou GRTgaz. Après plus de 25 ans d’action au service du renforcement de la base industrielle et technologique de défense française. Le Comité Richelieu lance un appel aux avocats, financeurs et conseils qui veulent rejoindre sa dynamique positive au service de l’innovation en France.

    Ces membres associés pourront prendre part à l’ensemble des actions et services proposés à nos membres (plénières, rencontres business, commissions, etc.). L’objectif est d’enrichir le réseau que constitue le Comité Richelieu et de susciter des échanges propices à l’émergence de nouvelles idées et de nouveaux business. 

    En conclusion, le Comité Richelieu a décidé de rester fidèle à sa mission et d’agir pour la renforcer en disant « bienvenue » à de nouveaux membres.

    Pour rappel :

    4000 entreprises innovantes

    Constituant un réseau de 4 000 start-up, PME et ETI innovantes, le Comité Richelieu est animé par des chefs d’entreprises qui incarnent la dynamique entrepreneuriale et d’innovation française dans l’IOT, la cyber sécurité, les télécoms, la défense, les transports, l’éditique ou encore l’énergie.

    Un réseau indépendant et pro-business

    Indépendant, volontairement pro-business et porte-voix des entreprises innovantes sur les politiques d’achat, le financement, la fiscalité ou encore le développement à l’international, le Comité Richelieu est un réseau qui considère que le cœur du soutien à l’innovation demeure l’achat qu’il soit privé ou public. Dans ces domaines la mobilisation de l’Etat et des grandes collectivités locales doit être forte. Le Comité propose un effort de 10% d’achat public innovant, qui doit être mesuré régulièrement. Pour ce qui est de l’achat privé, le Comité établit des partenariats avec des grands groupes pour les accompagner dans leurs démarches d’achats innovants auprès des PME et ETI.

    Contact presse : Sophie de Guillebon – 01 83 62 85 01 – contact@comite-richelieu.org


    CP membres associés (30/08/2017)
  • Le Comité Richelieu est présent sur l’espace Innovation de l’Université d’été du MEDEF


    Les 29 et 30 août le Comité Richelieu est partenaire de l’Université d’été du MEDEF, en particulier à travers la présence de deux adhérents dans l’espace Innovation : Tecknowmetrix et Eolane.

    Une task force au service des entreprises innovantes

    4000 entreprises innovantes

    Constituant un réseau de 4 000 start-up, PME et ETI innovantes, le Comité Richelieu est animé par des chefs d’entreprises qui incarnent la dynamique entrepreneuriale et d’innovation française dans l’IOT, la cyber sécurité, les télécoms, la défense, les transports, l’éditique ou encore l’énergie[1].

    Un réseau indépendant et pro-business

    Indépendant, volontairement pro-business et porte-voix des entreprises innovantes sur les politiques d’achat, le financement, la fiscalité ou encore le développement à l’international, le Comité Richelieu est une task force qui considère que le cœur du soutien à l’innovation demeure l’achat qu’il soit privé ou public. Dans ces domaines la mobilisation de l’Etat et des grandes collectivités locales doit être forte. Le Comité propose un effort de 10% d’achat public innovant, qui doit être mesuré régulièrement. Pour ce qui est de l’achat privé, le Comité établit des partenariats avec des grands groupes pour les accompagner dans leurs démarches d’achats innovants auprès des PME et ETI.

    PME/ETI sur les marchés défense et sécurité : un moteur pour l’économie

    La présence du Comité Richelieu et d’entreprises membres (Eolane et TKM) au sein de l’espace innovation de l’université d’été du MEDEF a du sens. La thématique « Défense et Sécurité » fait écho à un sujet important pour le Comité qui est particulièrement actif au sein du Pacte défense PME depuis sa mise en place. L’Etat doit continuer de jouer un rôle majeur de soutien à l’économie, à la compétitivité et au développement des PME en investissant dans ces secteurs.

    Consulter le livre blanc du Comité Richelieu 2017- 2022, 5 ans d’actions pour l’innovation et la croissance (lien)

    Contact presse : Sophie de Guillebon – 01 83 62 85 01 – contact@comite-richelieu.org

     

    [1] Fort de 25 années d’actions au service des PME innovantes et après avoir créé Pacte PME au sein duquel il est un garant du respect des bonnes pratiques entre PME et grands comptes, le Comité se positionne comme un moteur de l’écosystème de l’innovation technologique ou d’usage. Il a suscité la création du crédit d’impôt innovation, de la médiation de l’innovation ou encore porté l’objectif d’achats publics innovants. Enfin et historiquement, le Comité dynamise la base industrielle et technologique de défense en menant des actions avec le ministère et les acteurs de la défense.

    Lire le Communiqué de presse ici 


    Comité Richelieu - présentation UE MEDEF (22/08/2017)