Publié le - Comité Richelieu, écosysteme, Finances.

Dans le cadre de la préparation du troisième Programme d’investissements d’avenir (PIA), le Commissariat général à l’investissement (CGI) structure de pilotage du PIA, placée auprès du Premier ministre, réalise une étude avec l’Inspection générale des finances sur les perspectives du marché du capital-risque / capital-développement.

Ce programme, initié en 2010 suite au rapport Investir pour l’avenir de MM. Juppé et Rocard puis complété en 2013 par un second volet, est aujourd’hui doté de 47 Md€ dont près de 5 Md€ destinés aux prises de participation en capital-risque et développement, directes ou indirectes via des fonds gérés par Bpifrance.

La stratégie d’investissement du PIA s’est jusqu’à présent déclinée en 6 objectifs principaux :

– Combler la faille de marché sur l’amorçage avec la création du fonds national d’amorçage (FNA) ;

– Expérimenter un modèle avec la French tech ;

– Accélérer la croissance d’un secteur avec le fonds Ecotech pour les écotechnologies, ou le numérique avec le fonds ambition numérique (FAN) ;

– Faire grossir les meilleurs fonds en capital risque et capital croissance pour pouvoir concurrencer les fonds anglo-saxons et maintenir les entreprises en France via le fonds de fonds MultiCap croissance (MC2) ;

– Partager les risques d’une première industrialisation avec le fonds sociétés projets industrielles (SPI) ;

– Valoriser l’écosystème de la recherche dans des secteurs ciblés comme avec le fonds d’accélération des biotechs santé (FABS).

L’Etat souhaite ainsi mettre en perspective son intervention sur le marché du capital risque et du capital développement et étudier, en continuité avec les deux premiers PIA, quels nouveaux objectifs pourraient être assignés au PIA 3 pour augmenter le potentiel de croissance des années à venir en mobilisant des fonds propres.

En acceptant de répondre à un questionnaire (il suffit de cliquer sur le lien ci-après https://www.sondageonline.com/s/5b442ea jusqu’au vendredi 11 mars 2016) vous pourrez faire part d’éléments ciblés sur vos expériences et attentes en matière de capital investissement et aider ainsi les pouvoirs publics dans leur réflexion sur le financement en capital des entreprises innovantes.

Les commentaires sont fermés.