Publié le - Comité Richelieu, Edito.

La France compte un grand nombre d’entreprises d’innovation et de croissance (EIC) mais sont-elles suffisamment considérées comme un atout économique et un facteur de transformation ? Notre pays regorge de compétences exceptionnelles (entrepreneurs, ingénieurs, chercheurs, designers, étudiants, …) mais sont-elles suffisamment reconnues et valorisées ? Notre pays dispose d’un écosystème de l’innovation mais fonctionne-t-il comme il le devrait ? Enfin, notre pays compte plusieurs dizaines de grands groupes d’excellence internationale mais la relation entretenue avec nos EIC est-elle toujours bonne ?

 

Comme vous, nous connaissons les réponses à ces questions et c’est la raison pour laquelle nous sommes convaincus qu’il reste beaucoup à faire. En 2014, le Comité Richelieu reste mobilisé et souhaite multiplier les actions concrètes au service du développement des EIC.

 

En 2013, nous avons écouté les messages des EIC et en avons été le relais. Nous avons présenté des propositions aux pouvoirs publics et comme les EIC, nous considérons qu’après le temps des rapports, auquel beaucoup d’énergie a été consacrée, le temps de l’action est venu. Ainsi que le temps de la mesure et de l’évaluation pour améliorer les bonnes pratiques et restaurer la confiance et le dynamisme indispensables pour le développement de nos entreprises.

 

En 2013, nous avons initié des actions concrètes au service du développement de l’activité de nos membres (forum PME & Innovation, partenariat sur les questions de financement de l’innovation et d’accompagnement à l’export, …) et nous avons tenu de nombreuses réunions autour d’experts juridiques, fiscaux et de personnalités.

Enfin, en 2013, nous avons conservé un niveau de services important accompagné d’une écoute permanente de nos équipes (billet d’avion, location de voiture, assurance).

 

Le soutien et la mobilisation des uns et des autres ont été une force en 2013, ils le seront encore davantage en 2014. Notre action se poursuivra et s’amplifiera autour des volets suivants:

  • « forums PME & Innovation » : des opportunités de rencontres business et innovation (grands groupes, laboratoires de recherche, financeurs,…) ;
  • représentation des EIC au sein de Pacte PME : responsabilisation des grands groupes ;
  • réunions clubs et plénières autour d’experts et de personnalités ;
  • relais vers les pouvoirs publics (Bpifrance, Médiation, administration centrale) ;
  • dynamisation des activités à l’export et attention particulière portée aux questions de défense et de sécurité.

 

Nous sous souhaitons une belle année 2014 sous le signe de l’innovation et de la croissance.

Les commentaires sont fermés.